Accueil / Songkran, le nouvel an bouddhique
Songkran, le nouvel an bouddhique

Songkran, le nouvel an bouddhique

You can read this post in : English

Du 13 au 16 avril, c’est « Songkran », le nouvel an Thai, le bouddhique!
Le 13 est considéré comme le jour le plus chaud de l’année, la température avoisine 38-40°, cette année il faudra se contenter de 33° environ, les températures étant « fraîches » depuis plus d’un mois.
A l’origine la tradition était de verser un peu d’eau parfumée dans le coup, en famille et dans les rassemblements au sein des villages.
A l’heure actuelle, c’est le délire total: les Thais arpentes les rues de la ville, armés d’énormes armes à eau et aspergent tout ce qui passe: gens, tuk-tuk, taxis, motos…
Il est impossible pendant cette période de sortir de chez soi sans revenir complètement trempe de la tête au pied. Le bonus, c’est le talc dilué dans  l’eau, qui forme une crème, généreusement étalée sur les visages de la plupart des personnes rencontrées, les rues se transforment vite en zombieland tropical. Tout cela se passe, dans l’esprit le plus amical et bon enfant, sans aucune violence. Il y a hélas des accidents, parfois des hécatombes même, des motards perdant toute visibilité, des accidents de foule etc.
Chiang-mai est la ville la plus réputée pour son « water festival », mais je ne comptais pas y retourner, je me suis contenté de la version Bangkok dans la Silom Road, celle où la majorité des participants est thai, les blancs fêtent songkran dans le quartier de Ko sand road, bien connu des routards.
Photographier ces scènes n’est pas une mince affaire: il m’a fallut protéger le mieux possible l’appareil et l’objectif à l’aide d’un sac plastique et ensuite faire très attention. Heureusement que Sita était là pour me prévenir des situations les plus périlleuses, elle, en revanche, a eu droit au visage copieusement emplatré de talc suivit d’un bon rinçage à l’eau glacé (voir photos). J’ai également utilisé ma petite caméra étanche Gopro HD pour filmer dans la foule et utilisé le Canon 7D pour les plans éloignés, voici le montage final:


Bangkok est à l’heure actuelle devenue une ville calme au niveau de la circulation, on respire et les trajets taxis sont sans « traffic jam », un rêve! Mais un rêve qui a un prix: il faut se jeter à l’eau !

view (1635)

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Songkran, le nouvel an bouddhique

par Stéphane Bidouze time to read: 3 min
0