Accueil / Les manifestations de Novembre 2013 à Bangkok contre le projet d’amnistie.
Les manifestations de Novembre 2013 à Bangkok contre le projet d’amnistie.

Les manifestations de Novembre 2013 à Bangkok contre le projet d’amnistie.

You can read this post in : English

L’ex premier ministre Thaksin Shinawatra libéral et autoritaire, soupçonné de corruption et d’abus de pouvoir, est renversé par un coup d’état en septembre 2006. Depuis, il s’est réfugié à Dubaï afin d’éviter de multiples condamnations.
Entre temps, sa sœur, Yingluck Shinawatra , du parti populiste Thaïlandais du Pheu Thai, est élu premier ministre en 2011, lors des élections législatives et remplace ainsi le démocrate Abhisit Vejjajiva .

Il existe deux principaux fronts en Thaïlande:
– Les chemises jaunes, l’Alliance pour la Démocratie Populaire.
– Les chemises rouges, Le Front National Uni pour la démocratie et contre la dictature.

Au cours de la dernière décennie, de nombreux affrontements entre les chemises rouges et jaunes ont eu lieu, principalement à Bangkok.
En 2010, suite à des contestations contre Abhisit Vejjajiva, cela a atteint une grande violence dans les rues de la capitale, certains quartiers ont littéralement flambés, entrainant une centaine de morts et plus de 2000 blessés lors des combats.

La Thaïlande est très régulièrement secouée par des conflits internes de ce type, depuis de nombreuses années, ça gronde  entre les deux fronts.
Cette année et maintenant, au moment où j’écris cette article, la tension ne fait que s’accroître, c’est au sujet d’une loi d’amnistie qui devait passer, afin de mettre les compteurs à zéro, faire table rase sur tous les conflits des dernières années.
Cela signifie que M. Thaksin aurait le droit de revenir impunément dans sa Thaïlande natale. Alors, forcément, les démocrates ne sont pas du tout satisfait, et le peuple n’a pas tardé à organiser des manifestations début novembre 2013.
Idem pour les chemises rouges qui ne souhaitent pas renoncer aux poursuites des responsables des crimes de 2010.
Les deux fronts sont donc opposés à l’amnistie, mais pour des raisons différentes, là est le HIC !
Je suis arrivé le 12 novembre, et j’ai pu me rendre, assez laborieusement, au point de ralliement principal, dans l’avenue Ratchadamnoen, au pied du Monument de La Démocratie , construit en 1939, en l’honneur de la révolution de 1932 qui a mis fin à la monarchie absolue.
Mon trajet: partir de mon hôtel vers le marché de Chatuchak, 15 km en taxi, au passage, la superbe vue de puis ma chambre avant le départ:
bangkok-old-buildings
Arrivé à Chatuchak, la circulation est vraiment cool aujourd’hui et tout est bien rangé question voitures, les vendeurs ambulants peuvent profiter d’un grand moment de solitude au milieu de la quatre voies.

Arrivé à la station Taksin, prendre le bateau taxi pour 20 min, ne pas oublier de regarder au moins un temple sur la rivière, et vérifier si les fils électriques ont été démêlés, apparemment, non…

Ouf, enfin arrivé à destination!
Beaucoup de monde assis, plutôt calme, ambiance décontractée, chacun a un sifflet en plastique et l’utilise à presque chaque fin de phrase des intervenants sur la grande scène disposée au pied du monument.
Des mains en plastiques, symbole de protestation du parti, sont également secouées plus ou moins énergiquement.

Et pour finir, et en attendant la suite des événements, qui je l’espère ne vont pas dégénérer comme en 2010 ou pire, voici une vidéo vraiment passionnante, vous êtes super gâtés!!! hé hé hé hé
Bref, c’est juste pour l’ambiance, j’ai pas mal de rushs à la Gopro, mais faudra faire un montage un jour… ou deux..

 

 

view (544)

Un commentaire

  1. J’aime bien le  » haut les mains  » .Chouette gadget.
    J’aime bien le commentaire qui apparait quand on s’arrête sur une photo,surtout pour le nom des plantes ( parce que je suis nulle de chez nulle pour ça ) même si cette remarque est totalement hors sujet ici , je m’en rends bien compte , mais je tenais quand même à le préciser .
    Céline S.

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Les manifestations de Novembre 2013 à Bangkok contre le projet d’amnistie.

par Stéphane Bidouze time to read: 4 min
1