Accueil / Mai Chau: une communauté de « Thaïs Blancs » au Vietnam.
Mai Chau: une communauté de « Thaïs Blancs » au Vietnam.

Mai Chau: une communauté de « Thaïs Blancs » au Vietnam.

Mai Chau, c’est la dernière destination de ce modeste parcours dans le nord du Vietnam en compagnie de Miss Duyen.
Ce village abrite une communauté ethnique de « Thaïs blancs », nous sommes dans le pays Taï, pour s’y rendre depuis la baie d’Halong, c’est un peu long: aucun bus n’y va directement, il nous a fallu revenir sur Hanoi et prendre un autre bus sur 150km, inutile de me demander mon degré de motivation et de bonne humeur, vu que mon souhait initial était de rester une journée de plus sur l’île de Cat Ba qui m’avait bien séduite…

J’avais réservé une grande pièce dans une des nombreuses maisons traditionnelles sur pilotis, chez l’habitant, à Mai Chau ça se passe comme ça, en famille, chaudement accueillis tard dans la soirée, après l’attente du taxi dans le froid, la pluie et le brouillard. Le copieux repas présenté sur une feuille de bananier fût une bénédiction, et bien sûr, ma photo est faite au smartphone 🙁

mai-chau-cuisine-home-vietnam

La nuit fut tout simplement glaciale, vêtu de tout le contenu de mon sac , le tout recouvert par la doudoune achetée à Saigon et je ne sais plus combien de couvertures, la météo affichait 3° à l’extérieur, c’est à dire 4° dans la baraque en bois sur pilotis, si tout va bien.
Au réveil, le soleil a chassé les brumes et réchauffé les ruelles du village, on peut enfin avoir un aperçu de l’architecture en plein jour, quelques enfants jouent à deux pas de la maison.

Le village de Mai Chau

Peu de monde dans les premières heures de la journée, mais cela ne dure pas bien longtemps, nous sommes à nouveau dans un piège à touristes, certes joli, mais ô combien mercantile, une fois de plus, je retrouve l’artisanat Hmong et Thaï traditionnel exposé à l’infini.

La population, dont les origines remontent à plus de 1500 ans, est composée de Thaïs blancs, Hmong, Zao, Muong, Hoa ,Viet, Chinois et certainement d’autres minorités.

Le village est cerné de rizières, à cette période de l’année tout le riz est déjà récolté, seuls subsistent les tiges sèches de la graminée la plus cultivée dans le monde. Les locaux s’affairent à préparer le terrain pour les nouvelles plantations, l’agriculture est mécanique, comme au bon vieux temps, les vaches sont folles de joie.

Dans le village, excepté la broderie, c’est la cuisine qui prime, et particulièrement les barbecues qui enfument les rues, les passants et les tissus, on retrouve le délicieux riz gluant cuit dans les tiges de bambou, les cochons, contrairement aux vaches, semblent très paisibles.

A l’Ouest du village, un chemin sillonne la campagne, quelques rizières, des plantations de haricots (mais lesquels?), des bananerais le long de hautes bambouseraies.

Pour atteindre la grotte de Hang Chieu, il faut en ch…

A l’est de Mai Chau, au sommet d’une colline, la grotte de Hang Chieu domine la vallée de Mai Chau, pour l’atteindre il faut se taper 1000 marches en pierre, afin de mieux apprécier la difficulté, nous avons décidé de partir en plein après-midi, nous avons également pris soin de ne prendre qu’une petite bouteille d’eau chacun. Ainsi, en ne mettant presque aucune chance de notre côté, une simple promenade ressemblera à un petit exploit. Bingo, car Miss Duyen a faillit abandonner la montée à plusieurs reprises, j’ai dû lui faire croire à chaque fois que l’entrée de la grotte était en vue.
Elle fut réellement en vue, au bout de … un certain temps, et gardée par un superbe ficus.

La grotte n’est pas grande, c’est un lieu de méditation, des offrandes sont disposées près d’ autels improvisés dans sa structure naturelle.

La journée se termine, un spectacle traditionnel de danse Thaï est organisé chez nos hôtes, les scènes de la vie paysanne sont représentées: la vie au champs, l’amour, le temps qu’il fait, les saison, la nature, la poésie des lieux…quelques percussionnistes accompagnent une sono.
Les conditions d’éclairage sont exécrables, j’ai quelques photos à peu près nettes, mais un petit peu statiques.

En prime, un extrait vidéo final du spectacle où le public pouvait participer! Ouais !!!!!
Ah ben non…zut, j’étais persuadé de l’avoir et nada!!!

C’est pas grave, il est temps de dormir car demain à 5h, un bus passe dans le village pour nous ramener à Hanoi, de là nous aurons un avion retour sur Saigon, pour l’anecdote il aura des heures de retard et nous arriverons vers 1h du mat, le lendemain matin je quitterai le Vietnam pour Bangkok…à suivre…

En attendant, voici le superbe aéroport de Hanoi , vu que j’ai eu 6 heures pour le photographier…
Hanoi-aeroport

view (945)

4 commentaires

  1. Merci pour ses « reportages »… ça donne envie de repartir vite vite en Asie.

  2. Bonjour et merci pour ce partage d’expériences ! Je pars au vietnam le mois prochain et prépare donc actuellement mon voyage. Par quelle agence êtes-vous passée pour organiser votre excursion sur Mai Chau s’il vous plait ? merci d’avance
    Julie

    • Bonsoir et merci pour votre retour.
      En ce qui concerne Mai Chau, je n’ai absolument rien prévu du tout, comme la plupart du temps. Il suffit de s’y rendre en bus, c’est facile, et de choisir une guesthouse une fois sur place.

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Mai Chau: une communauté de « Thaïs Blancs » au Vietnam.

par Stéphane Bidouze time to read: 6 min
4