Accueil / Kyoto, des temples!!
Kyoto, des temples!!

Kyoto, des temples!!

You can read this post in : English

Des temples et encore des temples, en bois pour la plupart, du solide, parfois vraiment gigantesques, comme le Todai-ji, à Nara, avec ses portes de 29m de haut, son bouddha géant, qui est la plus grande sculpture en bronze au monde, ses deux colossales gardiens en bois (hélas derrière des grillages). Toujours à Nara, il est vite facile d’avoir le béguin pour des daims, symbole sacré du bouddhisme mahayanna, ils se promènent dans le superbe parc et sont nourris constamment par les promeneurs, ils sont même vite envahissants. Les temples sont tous noyés dans des jardins Zen, sec ou humides, savamment étudiés et méticuleusement entretenues à vie, à chaque seconde, ces conifères torturés pour le plaisir du promeneur, les célèbres érables à petites feuilles étoilés, rouges vif à l’automne (c’est encore très timide pour le moment) et les gingkos biloba jaunes vif, les rochers, les compositions géométriques dans le sable, les carpes Koï qui se pavanent dans l’eau claire, et …les milliers de japonais qui se déplacent quotidiennement à cette saison…
Toujours très calmes, bon enfant, je me baigne dans cette vaste famille, les accompagne toute la journée, du monde, beaucoup de monde, mais l’impression d’avoir de l’espace, ici chaque personne fait bien attention à ne pas gêner l’autre, ce qui fluidifie cette masse joyeuse et colorée, ces visages aux styles et expressions très variés. La police veille à la population et parfois forme des barrières humaines, les bras écartés au maximum, pour protéger les piétons de la circulation, comme chez nous à la sortie des écoles! Le métro et les trains locaux, ces jeux d’enfant, avec leurs dix secondes de retard par an, permettent de valser d’un point à l’autre, même radicalement opposés. Bon, il faut quand même un peu de temps, hein!! Ce n’est pas non plus magique!
Mon hôtel, dans le quartier Gion, le mieux placé stratégiquement dans la ville, est tenu par le Japonais le plus glandeur du pays, inefficace sur toute la ligne, mais sympathique, les dortoirs de 4 lits superposés sont relativement spacieux, c’est pas terrible, mais c’est mieux que…rien. Faute de place ce week-end, je me retrouve dans une autre guest house, dans une chambre de 24 lits, ici le personnel est dans l’esprit Japonais, le take care est continu, faire tomber son stylo au sol est un véritable accident! La lunette des WC est chauffée (et thermostatée) , ça réconforte le cul à toute heure.

Kyoto est adorable, presque calme malgré l’agitation d’une grande ville, les voitures dans ce pays sont presque silencieuses, j’arrive à les oublier complètement, pas d’embouteillages non plus. Le quartier de Gion est tout en bois, maisons à raz du sol et boutiques luxueuses. Le centre présente des grandes surfaces où l’on peut acheter tout ce qu’il existe dans le commerce électronique, l’intensité d’éclairage des boutiques est aveuglante, on se croirait chez le dentiste! Idem pour certains restaurants, c’est assez troublant.
Forêt de bambous aux abord du village de Arashiyama, belles collines boisées à Kurama où un long parcours d’escaliers permet d’accéder au temple qui domine le mont, 8ème siècle, ayant appartenu longtemps à la secte bouddhiste Tendai et à présent à la secte Kurama-Kyoko, ce qui est bien plus raisonnable, sa théorie étant que le grand roi des conquérants du diable et des esprits de la terre est descendu de Venus sur le mont Karama…la suite est trop longue à expliquer.

Toujours est-il que les visiteurs du temple, forment une longue queue d’attente, pour se prosterner au beau milieu de la cour,  lisant une petite incantation, et parfois lèvent les bras aux ciels, le visage en extase, la plupart semblent suivre ce rite uniquement par jeu et éclatent de rire (voir photos des gestes religieux).
Au temple de Kiyomizu-dera, bâti sur une source d’eau, la plupart des visiteurs passent à tour de rôle afin de boire l’eau qui assure sagesse, santé et longévité (voir photos des gestes religieux).
Les grand chaudrons à l’entrée des temples permettent d’allumer des bâtons d’encens, comme partout en Asie, mais ici la fumée est agitée avec les bras et parfois dirigée sur le corps ou certaines parties précises…certainement pour cibler une guérison.

view (1751)

2 commentaires

  1. Quel voyage !!
    belles photos.et quel narrateur !
    Vous racontez si bien l’Asie !

    Merci

    • Merci beaucoup pour vos encouragements!! Je viens de jeter un coup d’œil sur votre site et je vais décortiquer vos articles sur Londres, je compte m’y rendre pour la première fois fin Avril!!
      Au plaisir d’échanger avec vous.

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Kyoto, des temples!!

par Stéphane Bidouze time to read: 5 min
2