Accueil / Kanchanaburi, Le pont de la rivière Kwai et le temple Tham Khao Noi
Kanchanaburi, Le pont de la rivière Kwai et le temple Tham Khao Noi

Kanchanaburi, Le pont de la rivière Kwai et le temple Tham Khao Noi

You can read this post in : English

Seulement 3 heures de route séparent kanchanaburi de Bangkok, il est facile de prendre un bus ou un mini bus dans les principales gares routières de la capitale.
Située dans la province du même nom, Kanchanaburi est une ville sans grand intérêt, développée le long de la célèbre rivière Kwai,  ce fut un lieu stratégique pendant  la guerre du Pacifique, à partir de 1942, sous l’occupation Japonaise.
Le pont de chemin de fer ordonné par le pouvoir Japonais, fut construit par plus de 100 000 prisonniers  Thaïs et autres Asiatiques, ainsi que par 30000 prisonniers alliés,  1/4  sont morts pendant ces travaux, torturés pour accélérer la construction, le trajet a été renommée « La voie ferrée de la mort », en hommage à tous ces hommes.
Le passage devait permettre à l’armée Japonaise d’envahir la Birmanie et d’accéder à L’inde, ultime destination.
Le pont fut remis en service à la fin de la guerre, et devint un haut lieu touristique et historique de la Thaïlande quelques années plus tard.
Aujourd’hui, il est facile de louer un bungalow flottant sur la rivière, et de traverser le pont à pied.
Le train est toujours en activité, c’est émouvant,  il relie Kanchanaburi à Nam Tok en 2h, un petit village pas très loin des sources d’Erawan, j’en parlerai dans le prochain article.

 

Le temple Wat Tham Khao Noi

A une douzaine de kilomètres du centre ville, en longeant la rivière puis en pénétrant un peu dans les terres, on passe devant une grande étendue de cimetières Chinois, pour atteindre le temple Wat Tham Khao Noi qui domine la plaine et ses rizières, un vaste escalier tricolore mène à ce complexe Bouddhiste récent.
L’ensemble ressemble un peu à un décor tout droit sorti d’un dessin animé de Walt Disney, hé oui, la Thaïlande c’est un peu souvent Disneyland, mais malgré ce côté kitsch et fantaisiste, l’ atmosphère y est apaisante, on s’y sent bien et on se surprend à visiter les moindres recoins. Le ciel était ce soir là  extrêmement dense, depuis le haut de la colline, on pouvait apercevoir de nombreuses zones pluvieuses colorant de tons orangés les nuages gris-bleus.

Mais le plus important à Kanchanaburi, c’est que les régimes des succulentes  bananes naines flottent dans les rues!!!banane-thailande

Régime de minis bananes dans les rues de Kanchanaburi

view (1721)

4 commentaires

  1. Malgré ce lieu sans intérêt 😉 j’ai trouvé l’histoire très intéressante. J’imaginais, en regardant la photo du pont, 100 000 (-25K) hommes en train de travailler. J’ose imaginer dans quel état étaient ceux qui ont survécus

    Le temple est précieux. Mais peut être que c’est Walt Disney qui a copié sur les Thaïlandais et non l’inverse :p

    • Mmmm, en fait l’imagerie Thai actuelle correspond à la fois aux contes de fées, l’orient bien sûr, mais aussi un petit peu aux mangas Japonais et à Walt Disney, question couleurs, ce que je regrette un peu dans ce temple moderne, à l’instar de celui de Phetchabun (http://bidouze.com/phetchabun), c’est un manque d’âme, un côté un petit peu trop parfait, trop propre, un peu matière plastique qui vient d’être déballée, dans le rendu.

  2. Bonjour,
    Magnifiques photos. J’ai découvert Kanchanaburi lors de mon premier voyage en Thaïlande. J’ai adoré cette région que j’ai parcouru en scooter. Non loin de là, en direction de la frontière birmane, il ne faut pas manquer les cascades d’Erawan et le village de Sangklaburi avec un autre pont à découvrir : le plus long pont de bois du pays.

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Kanchanaburi, Le pont de la rivière Kwai et le temple Tham Khao Noi

par Stéphane Bidouze time to read: 3 min
4