Accueil / Ho Chi Minh Ville (Saigon)
Ho Chi Minh Ville (Saigon)

Ho Chi Minh Ville (Saigon)

Ho Chi Minh ville (anciennement Saigon), c’est ma première destination de ce nouveau petit périple qui débute au Vietnam, dont j’ai déjà parcouru un petit peu le sud en 2004, vous pouvez retrouver mon montage audiovisuel sur les Bagnes de Poulo-Condore à la page Diaporamas.
La trajet en avion depuis Paris a offert aux voyageurs de magnifiques scènes de mers de nuages, aux alentours des montagnes noires allemandes ainsi qu’à l’approche du Vietnam jusqu’à la découverte du sol aux alentours d’Ho Chi Minh City, la dernière phase était superbe avec la traversée de l’épaisse masse cotonneuse.

A ma descente de l’engin volant très identifié, je n’ai pas eu de mal à récupérer mon visa multi entrées pour 3 mois, après , il suffit d’être bien patient pour passer le contrôle d’entrée qui est parfois long.
Mon amie Duyen m’avait donné rendez-vous à l’extérieur de l’aéroport et je n’ai pas eu de mal à la trouver, enfin…c’est plutôt elle qui m’a trouvé, vu mon état de jetlag avancé.
Direction son quartier, je serai hébergé au rez de chaussée de son petit appartement situé dans le district 7, un lieu complètement à l’écart des touristes et du centre (district 1).
A peine ai-je posé mes affaires qu’elle me propose de participer à une séance de Yoga gratuite donnée par un Australien et sa copine Vietnamienne, une sorte d’association alimentée par des dons. Le cours est très long, presque 3 heures, les différents mantras sont chantés accompagnés par l’Australien à la guitare sèche et son amie à l’harmonium, étonnante expérience, mais je ne tiens pas le coup et tombe dans un profond sommeil assis, faisant gentiment pitié, on me priera d’aller m’allonger sur le canapé de la cuisine. Après les mantras, le cours se poursuit avec la partie postures, pendant une bonne heure supplémentaire. A la fin du cours, un repas à volonté est offert, mon premier contact avec la cuisine Vietnamienne est positif:
yoga-cours-vietnam-Ho Chi Minh City

Le lendemain, Duyen me fait découvrir le district 1 , qui comporte quelques bâtiments historique issues de la colonisation Française, comme la superbe et immense poste centrale, construite à la fin du 19ème siècle, dont la structure métallique est l’œuvre de Gustave Eiffel (pas de photos extérieures car elle était en rénovation), ainsi que la Cathédrale notre dame de Saigon, en briques rouges:

Voici maintenant quelques scènes de cette demi journée dans le district 1, qui comporte un parc central, des hôtels et magasins de luxe , au Vietnam on ne fête pas vraiment Noël, mais des décorations sont mises en place dans les endroits commerciaux stratégiques ainsi que dans certaines rues.

Depuis le sommet d’un hôtel, la vue dévoile des cours intérieures verdoyantes, les vieilles constructions côtoient le moderne qui n’en finit pas de progresser, la ville est un vrai chantier, Ho Chi Minh est la ville la plus dynamique du Vietnam,il ne reste presque plus rien des vieux quartiers, contrairement à la capitale située au nord, Hanoi, qui est restée plus conservatrice et plus communiste d’esprit.

La nuit va tomber, déjà, il est pourtant que 17h, c’est le moment ou les deux roues déferlent dans tous les sens, criblent de leur unique phare la couverture bleutée du crépuscule qui gagne la ville a une vitesse vertigineuse, Duyen me transporte sur sa petite moto à travers ce bouillon métallique, elle file à son cours de Français et au passage me dépose au pied de la tour Bitexco qui est l’unique point élevé d’observation de la ville, environ 300m. Mais avant d’atteindre la tour, nous faisons halte sur un pont pour observer la rivière et le trafic.

Et voici ce que donne un parking de supermarché souterrain quand 90% des véhicules sont des deux roues:
mobylettes-Ho Chi Minh City-parking-souterrain
Me voilà à la Bitexco tower, pour quelques euros on accède sur une plate forme vitrée, presque au sommet, les réflexions des lumières intérieures nuisent considérablement à l’observation du paysage urbain, j’ai heureusement une polaire sur moi, oui malgré les 30°, et ceci parce que le coup de la clim qui tue, on ne me le fait plus. La polaire m’aide à faire écran afin d’éliminer une grande partie des reflets pendant les pauses longues.

Mon dernier jour sur Ho Chi Minh, avant de me diriger sur Can Tho, j’ai marché pendant trois heures dans le district 7 où habite Duyen, un endroit où la vie est paisible, je remarque que les Vietnamiens sont très amicaux dans cette région, plutôt communicatifs, ils n’hésitent pas à m’aborder pour parler quelques minutes ou à me faire des signes ou sourires pour ceux qui ne parlent pas du tout Anglais.
Je rejoins le bord se la rivière et le longe jusque sous un pont, les rives sont très pauvres, je retrouve le même type de taudis en bois qu’à Bangkok, ainsi qu’une activité fluviale importante, de nombreux bateaux de pêche s’activent, paysage désespérant par sa précarité et sa pollution, mais rassurant par le tempérament amical et nonchalant de ses habitants.

Ainsi se termine ma petite halte à Ho Chi Minh, cet article sera éventuellement complété lors de mon second passage en Février, avant de rentrer en France.

view (1449)

5 commentaires

  1. Salut STEPH’ !!!!
    Bravo et merci !
    Même sur smartphone tes photos sont impressionnantes !
    Texte super aussi, on voyage avec toi.
    Bises de Bretagne !
    Louis

  2. Anne-Marie Collignon de Nogaret

    Merci c’est sincère et direct. En France tout ne te semble-t-il pas un peu fade ?

  3. superbes photos, super reportage que je trouve toujours trop court 🙁 la preuve de sa qualité 😉 merci Stéphane et bon trip

  4. Très bon tour d’horizon d’Ho Chi Minh et superbes clichés !

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Ho Chi Minh Ville (Saigon)

par Stéphane Bidouze time to read: 6 min
5