Accueil / Cérémonie des Lanternes à Mae Jo
Cérémonie des Lanternes à Mae Jo

Cérémonie des Lanternes à Mae Jo

You can read this post in : English

Ça y est, je suis à Chiang Mai! J’avais réservé une chambre dans une de mes guesthouses préférées, vu l’affluence de touristes pour Loi Krathong (appelé ici Yee Peng), le festival des esprits de l’eau.
Une nuit m’a suffit, des français peu scrupuleux (pléonasme) ont parlé toute la nuit et très tôt le matin. J’ai donc décidé de changer de lodge, je me suis rappelé celle où séjournait Nathalie en Février dernier, elle me paraissait plus familiale et calme. Bingo!! Il restait une chambre, moins chère en plus! Ce sont de nouveaux propriétaires, un couple Franco-Thai qui gère l’établissement depuis ce mois-ci. Ce geste-là m’a apporté bonne fortune pour toute la journée, une chance inouïe: non seulement ce couple est adorable et communicatif, mais en plus j’ai pu obtenir une information cruciale pour cette journée! Leur expliquant que je venais pour loi Krathong le 28 novembre, dans 4 jours, et que je cherchais à filmer un « lâcher de Lanternes », ils m’ont informé que ce n’était pas à Chiang Mai même, mais à l’université de Maejo, à 20 km, et que la cérémonie avait lieu ce soir, le 24 !!! Le seul endroit où des milliers de lanternes sont libérées en même temps!! Ouf!!!
Le plus invraisemblable s’enchaîne en l’espace d’une demi heure: apparaît une Américaine, Dani, qui a justement des airs de Nathalie, et ce n’est pas facile à trouver tant la première est unique! Un couple de Texan loge également ici, la jeune femme ressemble à une Thai, et manipule un Hoola hop géant à longueur de journée. Une Canadienne, Charlotte, est également présente. En moins de 5 minutes j’apprends qu’ils désirent également se rendre au festival et que leur conductrice de Tuk-Tuk préférée, Roon, peut nous y conduire en louant un pick up et un chauffeur! Affaire réglée en moins de deux, un couple de Français se joindra à nous à la dernière seconde.
Nous partons vers 15h, essuyons les embouteillages de la sortie de ville, 1 heure plus tard nous sommes sur les lieux de l’université de Maejo. Une immense esplanade est aménagée avec un autel bouddhique géant, des milliers de piquets coiffées de bruleurs, régulièrement espacés, criblent la surface. Les Thais sont venus en masse et ont fait provision de lanternes en papier de riz géantes. La nourriture est distribuée gratuitement dans plusieurs stands, chaque région participe et offre son plat, l’organisation est exemplaire.
Mes compagnons préférant se placer à l’entrée du parc, je m’installe seul au milieu et tombe directement sur un groupe de photographes Thais, et en plus des bons!!!
Voici l’ambiance à ce moment là:

La cérémonie commence, longue prière des moines relayée plus tard par la foule, puis vient le moment des trois grandes révolutions: suivant un large cercle autour de la statue de bouddha, des moines et quelques participants en tenue traditionnelle, processionnent dans le sens des aiguilles d’une montre.
Voici un extrait de la prière des moines relayée par les Thais:

Le moment d’allumer les brûleur est venu, le champ se couvre de mille feux, il faut maintenant déplier les lanternes et les allumer. Le boum de départ retentit et les milliers de lanternes sont libérées, presque toutes en même temps, sauf, évidemment celle située devant moi 🙁 . Les lanternes se transforment rapidement en étoiles voguant dans le ciel surchargé et orageux, en cette nuit anormalement torride pour la saison.

Le spectacle ne s’arrête pas de si tôt, car les Thais ayant de généreuses provisions de Lanternes, vont les allumer à la chaine, sans omettre d’émettre un voeux à chaque libération. Après un long retour dans une foule dense, mais la plus chaleureuse du monde, nous montons à nouveau à l’arrière du pick-up, en plein air, c’est le moment de savourer un verre de whisky ou de bière, le pied, sauf que…une tempête tropicale se lève. Les graines et feuilles des arbres ne tardent pas à saupoudrer nos verres, les bambous se courbent au plus bas possible, les tôles des boutiques tremblent. La pluie et les éclairs surgissent, l’eau est glacée, nous descendons immédiatement tous du pick up pour nous réfugier dans une boutique en tôle.
Dans la boutique, c’est le délire, les Thais nous accueillent et nous installent une couverture, la pluie associée au vent finit par pénétrer le magasin de plein fouet, tous les stores sont alors fermés, ça cri, ça boit et ça plaisante dans tous les sens, dehors le tonnerre éclate, mes amis sont vautrés un peu partout entre les rayons, hélas mon appareil photo est resté dans le pick-up. Ne trouvant rien de consistant à manger, sauf quelques fruits secs, c’est parti pour une nouvelle tournée de bière!!
Les stores s’ouvrent à nouveau, la tempête est passée, il ne reste plus qu’à reprendre la route, un peu refroidis tout de même, il continu à pleuvoir et nous sommes toujours à l’arrière du pick up, trempés, un monstrueux embouteillage nous attend, mais le temps passe vite car l’ambiance est très joviale, les Thais, en moto ou voiture ne manquent pas de plaisanter avec nous au beau milieu de la highway. Le ciel, ce soir, aura été tour à tour paré de milliers de flammes, d’éclairs et d’eau, le caprice impromptu de la nature a balayé d’un coup le gigantesque festival des petites fourmis que nous sommes, Little Bouddhas.

view (2347)

3 commentaires

  1. dommage, j’ai mon filleul qui habite à Chiang Mai, mais il fait en ce moment le marché de Noël à Paris!!

  2. Allé Staïphane, il suffit sort de ta cave et arrête de nous mentir, je sais que tu as trouvé toutes ces photos sur le web ! !
    La Bise

  3. Thank you for writing our memories! Such a brilliant night and lovely writing.

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Cérémonie des Lanternes à Mae Jo

par Stéphane Bidouze time to read: 6 min
3