Accueil / Mes passages à Bangkok 2014-2015
Mes passages à Bangkok 2014-2015

Mes passages à Bangkok 2014-2015

Je regroupe dans cet article plusieurs passages à Bangkok entre Décembre 2014 et Février 2015, les photos qui illustrent les quartiers sont souvent prises à des périodes différentes.

Voici le lien pour lire tous mes articles sur Bangkok depuis 2011: BANGKOK, vous pouvez également utiliser le nuage de mots clefs dans la colonne de droite.

C’est la fin de mes 15 jours au Vietnam, j’y retournerai dans 2 mois, en attendant, c’est l’heure de Bangkok et de son inextricable jungle urbaine.
Nous sommes le 23 décembre et j’ai décidé de passer Noël dans la plus folle capitale de l’Asie du Sud-est, l’arrivée à l’aéroport de Suvarnabhum n’est  jamais sans émotion, les sonorités désormais familières de la langue Thaï, le parcours depuis l’avion jusqu’à l’immigration, les statues Bouddhiques gardiennes des lieux…une multitude d’éléments familiers qui accélèrent la patate et font monter l’adrénaline.

Le quartier de Thong Lor

Thong Lor  reste ma première destination depuis 3 ans:  d’accès direct par le train aérien, appelé ici BTS, il suffit de récupérer les bagages et de se laisser glisser jusqu’à la station où la Padi Madi guesthouse affiche sa modeste devanture,  derrière les enchevêtrements des fils électriques et des taxis colorés, plongés dans le sempiternel brouhaha du bouillon routier de la Sukhumvit road qui traverse Bangkok et meurt à Trat, 400km plus loin…

La plate-forme du Bts de Thong Lor permet de se faire une idée du paysage urbain environnant, c’est dense à souhait, les gargotes situées le long des trottoirs de la Sukhumvit sont noyées dans les structures de béton, alternées avec les Seven-Eleven, magasins ouvert jour et nuit, l’endroit n’en compte pas moins de 4, sans oublier les autres enseignes similaires!

Au pied du Bts, la Soi (rue) 38 est fameuse pour ces petits restaurants traditionnels, plutôt « calme » en journée, à partir de 17h c’est l’effervescence,  les Thaïs et étrangers viennent s’assoir sur les tabourets en plastique pour déguster une vaste variété de cuisines simples et de bonne qualité: poisson et fruits de mer, viande, riz, jus de fruits frais, curry, soupes, grillades, mangue au riz gluant, nouilles… L’occasion de revoir mon amie Pox qui est une grande épicurienne!

Nana et Phrom Phong

Après les pérégrinations au Vietnam, mes pieds méritent un bon massage traditionnel, avec la multitude de salons qui fleurissent la Sukhumvit, il n’est pas très facile de choisir le bon, d’éviter ceux qui simulent les écoles officielles avec de piètres masseuses ou autres services qui ne sont pas du domaine du massage.
C’est un après midi, en cherchant mes liquides pour ma Ecigarette, que je tombe sur ce très bon salon traditionnel, spécialisé dans le massage de pieds!  Le quartier Nana n’est pourtant pas vraiment Catholique, mais a l’avantage d’être aussi très familial et cosmopolite, c’est dans la soi 5. J’y retournerai 3 fois durant mon séjour, une super énergie, très appuyé comme j’aime et en sortant l’impression de marcher sur des coussins d’air…

La nuit venue, les éclairages contrastent la complexité de la rue, qui est pourtant une des moins dense du quartier Nana, on se retrouve alors dans un univers à la Blade Runner, les repères diurnes s’estompent avec l’avancée nocturne.

Petit changement de chambre: l’Hôtel California, dans le quartier de Phrom Phong, n’est pas tenu par les Eagles, heureusement, mais sa situation en retrait de la Sukhumvit, dans la soi 30, permet de faire une trêve sonore, un superbe ficus est  venu se planter là…

Pas loin de cette statue et de cet immeuble design, une rue mène au salon de coiffure de mon amie Phoung , jeune Laotienne venue s’installer ici en 2012, que je n’aurais vu que le temps de deux diners et d’une coupe en l’espace de 3 ans, pas vraiment candidate au portrait, sauf quand elle offre un café et un sourire devant sa boutique.

Le soir de Noël à Central World

Nous sommes le 25 décembre, la Thaïlande est Bouddhiste, mais l’aspect consumériste du Noël de l’ouest a été importé avec succès, en 2011 j’étais dans le quartier de Thewet à observer des enfants jouant dans une flaque, lire « Un Dimanche 25 décembre à Bangkok ». Cette année j’ai rendez-vous avec Andy, un expatrié Suisse travaillant dans le design publicitaire sur Tshirt, et Poom, amie rencontrée l’année dernière.
Notre destination est Central World, un des nerfs commerciaux de Bangkok, où l’activité bat son plein sur la grande esplanade, c’est parti pour 20 minutes de BTS.

A la sortie de la Station, il ne faut pas être agoraphobe, les passerelles du Bts sont bondées sous des stries d’éclairages de diodes très vives, on n’avance pour ainsi dire plus, heureusement que les Thaïs sont anti-stress. Les photos sont prises en dehors des bouchons

Sur Central World, c’est un sapin géant qui domine la place devant le grand mall, la principale activité est la photo de groupe et la restauration, étonnant, non?

Bon, rien de très excitant malgré l’ambiance bon enfant qui règne dans le secteur, Andy connait un très bon restaurant de rue à quelques pas, les rues sont saturées de piétons, on se faufile entre les tuk-tuk et les taxis pour atterrir  sur les 3 tabourets libres au bord du trottoir.

Le Redsky rooftop de l’hôtel Centara

Nous finissons la soirée en sirotant un cocktail en haut de la tour Centara  et de son bar terrasse le Redsky, qui offre un vaste panorama sur Central World et la ville.

Au sein du quartier, au beau milieu de la modernité galopante, le temple de Wat pathum wanaram est un des plus adulés de Bangkok.

J’y suis retourné en journée en janvier, voilà ce que ça donne:

 

Janvier et Février, mes autres passages à Bangkok

Muay, amie maintenant de longue date, qui est en passe de devenir définitivement Australienne, arrive sur Bangkok courant Février, nous n’avons pas trop l’occasion de nous voir et nous contentons d’ une balade dans un parc près du marché de Chatuchak et d’une serre aux papillons presque déserte car la saison sèche n’est pas favorable à l’observation d’insectes.

Fin février: Retour à Thewet, passage à Chinatown

Pour finir mon séjour à Bangkok, je quitte le centre pour revenir à mes premières amours: Thewet, le quartier presque tranquille au bord de la rivière Chao Phraya, à 20 minutes à pied au nord de Khao San road.
C’est l’occasion de revoir mon pote Alain, et c’est avec Rungfu que nous partons vers Chinatown la veille du nouvel an Chinois.
Depuis Thewet, il est facile de se déplacer en  bateau public, comme vu dans ma vidéo Le trafic routier et fluvial de Bangkok.

L’occasion de filmer un nouvel accostage de jour :

Rendez vous près du Wat Pho où un gars a manifestement déjà bien arrosé  le nouvel an Chinois.

Nous passons par le marché aux fleurs de Pak Khlong Talat, moins spectaculaire de jour que de nuit au niveau activité et abondance, la deuxième zone de cet immense hangar est destiné à la vente de légumes et d’épices.

Pour plein de photos à Chinatown, lire mon article : Bangkok et son Chinatown
Voici de nouvelles photos prises ce jour-là, les oranges bénéficient d’un emballage spécial « nouvel an » et le délicieux jus de grenade est devenu presque envahissant!

C’est la fin de journée, la veille du nouvel an Chinois et les restaurants sont pleins. Pour le nouvel an Chinois à Chinatown, lire Nouvel an Chinois à Chinatown en 2012.
A l’arrivée de la nuit, certains quartiers dévoilent une atmosphère un peu coupe gorge, sans pour autant que la moindre frayeur ne surgisse, l’atmosphère reste paisible.

Nous mettons bien 30 minutes avant de trouver un tuk tuk à prix correct, et ce malgré le Thaï parfait de Alain et la présence de Rungfu. A bord du tuk tuk, c’est l’occasion de s’amuser à faire des poses longues.

Thewet, au bout de la rue Sri Ayutthaya, c’est le lieu du coffee shop de la « célèbre » Yud, amie de toute la rue, avec son adorable mari. Elle se bat depuis presque deux ans contre une maladie longue durée, est partie méditer des mois dans les montagnes de Chiang Dao, elle est à présent revenue à Thewet. Une force phénoménale l’a toujours animée, elle a la déconnante galopante, quel plaisir de la revoir ici avec ses amis! Lire aussi Le quartier de Thewet et Le temple Wat Pho pour la retrouver.

Le nouveau marché flottant de Krung Kasem

Un nouveau marché flottant viens juste de s’ouvrir à Thewet, le 13 février 2015, les cérémonies d’ouvertures ne sont pas encore terminées, il se situe le long du canal (Khlong) Phadung Krung Kasem, il s’agit en fait d’un ancien marché qui a disparu pendant des décennies. Contrairement aux autres marchés flottants, celui-ci est actif l’après midi et le soir.  Rungfu m’accompagne afin de le découvrir, quelques barques proposent des spécialités, on y accède par des pontons flottants en plastique. De nombreuses gargotes longent le canal et vendent une multitudes de plats cuisinés, de sucreries et de souvenir, avenir très touristique…

Derrière les gargotes, des danseuses peaufinent leur maquillage, une scène centrale diffuse de la musique et des danses traditionnelles fêtent l’ouverture du marché.

Juste en face, sur l’autre rive, une immense pépinière propose une variété infinie d’orchidée avec tous les accessoires et conseils pour la maintenance, hélas il était bien tard pour photographier en intérieur, la diversité est époustouflante, jamais vu ça.

C’est terminé pour le Bangkok intra-Muros, un article un peu long, difficile à articuler avec les autres expéditions dans le pays et le séjour en Birmanie, j’espère qu’il n’est pas trop confus.

view (1108)

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Mes passages à Bangkok 2014-2015

par Stéphane Bidouze time to read: 12 min
0