Accueil / Bangkok 2011
Bangkok 2011

Bangkok 2011

You can read this post in : English

Arrivé à Bangkok dans un état bien vaseux, peu dormi chez air France, en plus ils ont eu l’audace d’atterrir avec 30 minutes d’avance!! Scandaleux! Vive air India qui permet de pique-niquer, jouer au golf, fumer et pisser 23 fois sur la moquette avant d’arriver…

Bangkok n’a pas changé depuis 2006, j’ai même retrouvé certaines personnes photographiées à l’époque, comme ce vendeur d’ananas, sur le trottoir, juste en face du vieil hôtel royal délabré. A la Tavee guesthouse, dans le quartier de Thewet, ce sont aussi les mêmes. Comme toujours, ils astiquent continuellement les parquets, le ciment de la cour, les tables, la prochaine fois j’amène un microscope pour trouver à me plaindre…

J’ai enfin rencontré mes correspondantes internet, Muay, Pep et Sita, le cœur sur la main, très souriantes, sincères et fiables; au début, cela me paraissait assez inconcevable ,j’étais un peu méfiant, je pensais qu’il y avait « baleine sous gravier », d’autant plus que le web fourmille d’ histoires sordides sur Bangkok. En fait, j’ai été très rapidement rassuré, une simple ballade au Wat phra Kaeo avec Muay, l’observation de Bangkok depuis la tour Baiyoke II avec Sita (qui m’attendait à la Baiyoke I :)), des moments à la fois simples et uniques. Très heureux d’avoir pu approcher un échantillon de la population, loin des sentiers battus du tourisme de masse. A propos de gentillesse, certaines personnes trouvent que les thaïs ne sont pas spécialement sympathiques à cause du tourisme; qu’ils me citent un pays accueillant autant de visiteurs avec cette sérénité, comment se fait-il qu’une ville tentaculaire de 10 millions d’habitants comme Bangkok, soit exempte de stress? Je visite les quartiers de la grande ville, des marchés flottants éloignés, des temples, tout cela est bien varié et tellement plein de vie. Le soleil,  intense dès 8H, m’empêche la plupart du temps d’obtenir de bons éclairages, la chaleur suffocante ne permet pas non plus d’éditer convenablement les photos sur l’ordi,  l’été arrive dans 15 jours… je m’adapte progressivement.

Se déplacer à Bangkok n’est pas un acte facile, surtout pendant les heures de pointe, c’est à dire presque toute la journée!! Voici un petit montage qui regroupe les trafics automobiles, le train et bien sûr les bateaux taxis, le moyen le plus agréable:

Si on sort indemne de cette effervescence, un petit rafraichissement s’impose, poourquoi pas une ballade en longtail boat, dans les Klongs, les canaux de la rivière Chao Phraya:

Une chose est sûre: les thaïs nouvelle génération sont des fashions victims: looks fluos , maquillage à outrance, coiffures du 3ème millénaire (surtout les mecs), parfois sexy mais souvent vulgaires, une société de consommation exemplaire! En tout cas, il y a matière à observer… et à photographier me direz-vous, oui, ben… pour l’instant je n’arrive pas trop à photographier les 15-25 ans, encore trop timide, besoin de me fondre plus encore.

Après 9 jours passés dans la capitale, je me dirige vers le sud pour tenter quelques îles et accueillir le 19 fevrier, les sœurs Hhhhhilt et Sabrina, amies de Bordeaux. Le 12 Mars, je suis invité à un mariage traditionnel, dans le nord à Chiang Mai, je suis également attendu à Chiang Rai (attention, ne pas confondre) pour filmer des paysans qui protestent contre…contre… je ne sais pas exactement, c’est une histoire de banques et de pauvres, vous connaissez?

 

 

view (1438)

Laisser un commentaire

Scroll To Top

Bangkok 2011

par Stéphane Bidouze time to read: 4 min
0